... ça fait 4 mois que je suis expatriée en Angleterre (bilan)

Partager cet article :

Après la préparation du départ puis l’installation, voici un bilan de de ma vie d’expatriée au bout de 4 mois en Angleterre.

champignon
Le logement :

Mon chéri et moi nous sentons toujours très bien dans notre petite maison victorienne. Nous avons acquis un nouveau canapé, gratuitement sur Gumtree (l’équivalent du Bon coin ici). On donne donc l’ancien laissé par les anciens locataires si vous voulez. Ça fait juste un peu bizarre de voir les voilages aux fenêtres bouger quand il y a du vent ! Mais il n’y fait pas froid. On sait juste que le chauffage passe par les fenêtres. C’est pas top écologiquement parlant…

On a enfin de la pression à la douche. J’ai découvert ça miraculeusement en changeant un réglage vers le plus chaud. Alléluia !

Par contre, je ne me fais pas au facteur qui dépose le courrier à travers la porte. Ça fait toujours du bruit comme si quelqu’un essayait de rentrer chez moi.

On a bien sympathisé avec nos voisins et notre proprio, même si on ne se voit pas si souvent que ça.

Les feuilles sont tombées dans le jardin. J’ai donc ratissé. On a eu droit de récolter 2 poignées de radis plantés à notre arrivée. Nous les avons dégustés !

radis

Ils sont pas beaux mes radis ? En plus, j’en avais jamais vu de violet. Et c’est que du naturel !

La voiture :

Si vous avez lu cet article, vous avez donc compris que j’ai du ramener ma Titine en France pour la vendre. Snif ! Mais j’ai racheté la même en bleu pétant ! Elle est comme neuve, alors qu’elle est aussi de 2004.  En plus, elle a moitié moins de kilomètres que mon ancienne. Et pourtant je l’ai payée moitié prix (£995) ! Je ne comprends pas pourquoi mais en Angleterre, les petites voitures d’occasion ne valent pas cher. Tant mieux ! Parce que par contre, derrière il faut payer la taxe routière annuelle et l’assurance qui est plus chère qu’en France. Plus tard, je ferai un autre article plus détaillé sur ces points techniques. Pour l’instant, il faut que je m’entraîne avec le volant à droite… Je suis pas encore super à l’aise.

modusLe travail :

Ça n’a pas avancé !  Pour ceux qui n’ont pas suivi, allez voir l’article sur mon installation. Le boulot que j’ai trouvé a trainé plus que de raison. Ils me demandaient toujours plus de justificatifs. Ça prenait un temps fou. C’était stressant. Un jour, ça m’a tellement soulé que j’ai appelé l’agence de recrutement pour dire que j’abandonnai. Ils m’ont convaincu de leur donner une dernière chance, que j’étais bientôt à la fin du processus, que ça allait être super, blabla… J’ai dit ok. Et là miracle, le lendemain, ils me disent que le processus est fini. Cool ! Bah non, en fait pas tant que ça, puisque le lendemain, ils m’annoncent que la boite veut que je commence le 7 janvier (à la place du 5 novembre initialement prévu) ! La loose…

Je n’ai plus du tout confiance en eux. Je cherche autre chose à la place. J’ai passé un entretien pour travailler chez marchand de vins. Ça me tente bien. Mais le processus de recrutement est long. Je pense que je vais quand même devoir commencer l’autre job. Après on verra…

lama

Un lama dans la campagne anglaise ?! Mais oui, c’est possible.

Ma routine :

Suite à l’annonce du report lointain du début de mon contrat, je me suis dit que décembre allait être long. Les jours raccourcissent à vitesse grand V. Si je veux me balader de jour, c’est avant 16h. En fait, novembre et décembre sont passés très vite. Pour m’occuper, en vrac :

– je me suis remise dans la recherche d’emploi,

– j’ai cuisiné (des petits plats et de la compote de pommes car on en trouve pas ici),

– j’ai cherché un canapé et voiture = missions accomplies,

– après avoir attendu 4 semaines et demi pour avoir mon national insurance number, j’ai enfin pu remplir la paperasse pour avoir un médecin traitant. J’ai ensuite reçu mon NHS number (j’ai pas compris l’utilité du truc…)

– je me suis baladée dans le coin (articles à venir…)

campagne anglaise
– je continue le yoga une fois par semaine,

– j’ai arrêté le volontariat dans un centre équestre. Après avoir aidé plus de 10h, il a fallu que je mendie pour avoir une malheureuse réduction de £3 pour monter une demi heure ! Je veux bien donner de mon temps mais il faut un minimum d’échange. J’ai déjà été bénévole dans de nombreux pays et ça ne s’est jamais passé comme ça. En Angleterre, il y a des volontaires partout : dans les charity shops (comme des petits Emmaüs), la bibliothèque, le centre équestre… Je n’en ai jamais vu autant. Du coup, c’est comme si c’était normal d’aider sans attendre de retour. Au début, ça me convenait. Je rencontrais des gens et j’étais contente. Mais au fur et à mesure, je ne prenais plus plaisir à ramasser le crottin ou à tourner en rond avec des handicapés. Bref, j’ai arrêté.

– j’ai beaucoup lu,

– j’ai écrit plein d’articles pour le blog, sur l’expatriation et les lectures de voyage entre autres. A découvrir bientôt…

expatriée
– on continue à boire des coups au club de voile les vendredis soirs. J’ai participé à l’organisation de la 1ère soirée jeux (billard, ping-pong, fléchettes, jeux de société) en amenant des jeux et en cuisinant. Ce fut un succès. Du coup, ça devient un rendez-vous mensuel, au moins pendant l’hiver.

– j’ai mangé avec les collègues de mon chéri. On a aussi été invités à une soirée très sympa avec une ambiance internationale.

– j’ai participé à 4 marchés où j’ai vendu mes créations en couture : guirlandes de fanions, lingettes démaquillantes et bannettes assorties, tours de cou, doudous et porte-clés. Ça s’est bien vendu. Du coup, j’ai beaucoup produit aussi. Ça m’a bien occupée. La couture a donc été mon activité principale des ses trois derniers mois. Et j’avoue que c’est idéal quand il ne fait pas super beau et qu’on ne connait pas encore grand monde. Vive la couture !

stand de couture
Évènements :

A l’approche des fêtes de Noël, les maisons ont été décorées. Les magasins vendent des minces pies (gâteau aux épices), des crackers (papillotes/cadeaux) et autres spécialités anglaises de Noël. Mais j’ai passé Noël en France. Je ne peux donc pas vous dire vraiment comment cela se passe ici. Apparemment, beaucoup de gens passent la soirée au pub. Pareil pour le 31 décembre. De nombreux pubs sont privatisés pour le réveillon. Et le 26, c’est boxing day, premier jour des soldes d’hiver.

noël en Angleterre

Rentrer une semaine en France pour Noël, c’est sympa. Ça permet de voir plein de monde, famille et amis. Mais c’est aussi frustrant car ça passe trop vite ! On n’a pas le temps de voir tout le monde. Les visites durent quelques heures. Certains aussi ne sont pas là, souvent partis voir de la famille qui habite plus loin. Ça file beaucoup trop rapidement….

Voilà pour le second bilan depuis notre expatriation en Angleterre. Affaire à suivre…

Et bonne année à tous !

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Espace de discussion

Michèle

J’espère que tu auras, malgré tout, une bonne surprise avec ton nouveau travail. A suivre …

Répondre
Elia

Bonne année à toi ! Eh ben quelle galère ce boulot :O Garde ta motivation ça finira bien par payer, et puis tu auras peut-être une bonne surprise en commençant ton travail lundi. C’est drôle, je discutais à l’instant avec mon copain du NHS number et on se demandait à quoi ça servait ^^’ Je l’ai juste utilisé dernièrement pour demander notre free EHIC (carte européenne d’assurance maladie avec les données anglaises). D’ailleurs j’ai découvert ce truc par hasard, je te mets le lien ça peut servir quand tu rentres en France : https://www.ehic.org.uk/Internet/startApplication.do

Répondre
Fanny

Merci pour tes encouragements et le lien. Ça peut être utile en effet.

isabelle

Bonne année ! J’aime bien suivre vos articles, découvrir les différences entre nos deux pays, merci !

Répondre
Fanny

De rien ! Merci pour votre commentaire. Plein de bonheur pour cette nouvelle année !

PatiVore

Vous êtes bien installés, tant mieux si vous vous sentez bien, j’aurais de mon côté un peu de mal avec le chauffage et l’isolation… Je vous souhaite une très bonne année 2019 ! Et j’espère que tu trouveras du travail, c’est peut-être plus difficile avec le Brexit…

Répondre
Fanny

Je vais tenter le travail que j’aurai du commencer début novembre. On verra… Pour le Brexit, pour l’instant, cela ne change rien. Mais après, c’est la grande inconnue… Keep calm and carry on, comme disent les anglais.

Pierrette Richard

Ah le chauffage anglais…C’est là bas que j’ai découvert les bouillotes…et je n’hésite pas à m’en servir en France.
On se plaint de l’administration française, mais ça m’a l’air pas mal aussi là bas dis donc!!
Je suis allée à Londres 1 seule journée juste après Noël, j’aime y retourner…et aussi rentrer.
See you soon,
Pierrette

Répondre
Fanny

Il devait y avoir encore plus de monde que d’habitude avec les soldes juste après Noël à Londres !
Je suis équipée de couvertures et je me suis cousue une bouillotte sèche géante pour lutter contre le froid.

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.