... j’ai été à Londres voir ma copine russe rencontrée au Grand Canyon

Vous est-il arrivé de faire des rencontres insolites ? Puis de revoir ces personnes dans un tout autre contexte, dans un autre pays ? Quand cela arrive (lien vers le couchsurfing), cela semble toujours un peu surréaliste mais c’est tellement sympa d’avoir réussi à garder contact !

Voici le récit d’une de ces rencontres filées sur plusieurs années et 3 continents.

Pendant l’été où j’ai travaillé au Grand Canyon (le récit de cette expérience ici), j’ai fait la connaissance de Maria, une russe qui n’est pas en accord avec les idées des dirigeants actuels et qui avait décidé d’aller voir ailleurs. Nous travaillions dans le même magasin de souvenirs, souvent aux mêmes horaires. Elle habitait dans le même bâtiment que moi. Le soir, peu avant 22 h où peu de clients venaient avant que le magasin ferme, on s’occupait en faisant des courses avec les espèces de peluches insectes vibrants qu’on vendait. On se faisait des blagues, comme se scotcher le tiroir-caisse ou le remplir de mouchoirs. On se racontait nos histoires de cœur. Bref, nous avons tissé des liens.

On est restées en contact pendant plusieurs années par mails avant que l’occasion ne se présente et que j’aille lui rendre visite chez elle à Moscou. Elle s’était mariée. Les journées, on visitait la ville : le Kremlin, la place rouge, la cathédrale Saint Basile, le mausolée de Lénine, les nombreuses églises, l’université…Les soirs, on buvait, enfin surtout eux et leurs amis qui, selon mes critères français, étaient alcooliques mais qui, pour la Russie, avaient une consommation normale. En rentrant, il parait que je sentais le chou…C’était sympa de la revoir et qu’elle me fasse découvrir son pays, sa culture et sa politique à laquelle elle n’adhérait pas.

Je l’ai revue plus brièvement quelques 5 ans après notre première rencontre, à nouveau en Russie, lors de ma seconde visite dans ce pays. Elle s’est jointe à mon groupe d’amis pendant les quelques jours que nous avons passé à Moscou. C’était insolite, un peu surréaliste de la retrouver à nouveau et toujours aussi plaisant.

Trois ans plus tard (et oui, les années filent !), elle m’accueillait à Londres où elle avait élu domicile. Elle avait divorcé et avait déménagé avec son nouveau copain d’origine japonaise rencontré en Russie. Ils avaient pour projet de monter un petit salon de thé dans la capitale, mais il fallait trouver les moyens financiers…

Peu de temps après, à mon grand regret, mon e-mail n’a plus fonctionné. Nous avons perdu contact. J’ai tenté de la retrouver sur le Net mais sans succès. Même si bien sûr, j’aurai aimé que cela dure encore plus longtemps, c’est déjà incroyable qu’on est pu se rencontrer aux Etats-Unis puis se revoir en Russie et à Londres, tout cela étalé sur une petite dizaine d’années.

A chaque fois qu’on se revoyait, c’était comme si on s’était quitté hier…

Et vous, avez-vous fait des rencontres similaires ?

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée