... j’ai rencontré Outback Jack et sa femme

Il y a des gens qui vous inspirent de par leur vie et leurs expériences incroyables.

Ils ont fait le tour du monde, ont vécu sur tous les continents, ils ont vécu des trucs de dingues. Et après tout cela, ils restent des gens simples, humbles, avec le cœur sur la main et toujours de nouvelles idées. Outback Jack et sa femme Penny font partie de ces gens là.

Mon chéri et moi étions partis 3 mois en Amérique Centrale faire du volontariat. Le premier mois, on a bossé pour  ce couple d’Australiens dans leur restaurant au Costa Rica (mais pas en tant que serveur, ni cuistot, non : le détail de notre job pour les curieux, ce sera dans un autre article. On a passé beaucoup de temps à discuter de tout et de rien mais surtout, ils nous ont raconté leur vie pleine de rebondissements dont voici la version condensée…mais passionnante tout de même !

Jack est né en Australie. Étant jugé comme un enfant difficile, il est envoyé dans un pensionnat aux règles très strictes, ce qui lui a donné le goût de la rébellion.

Alors qu’il est envoyé pour combattre au Vietnam, il déserte et va à la rencontre des locaux.

De retour dans son pays natal, il rencontre Pénélope, une institutrice avec qui il se marie. Pour leur voyage de noce, ils décident de traverser l’Afrique du Nord au Sud à la découverte des populations locales. Vers la fin de leur périple de plus de deux ans, Jack part à la chasse avec une tribu qui tue un singe pour se nourrir. Mais, il y avait un bébé avec. Jack refuse qu’il soit tué et décide de le garder.

Il part avec Penny, alors enceinte de 8 mois et quelques dollars en poche pour les États-Unis. Là, ils sont accueillis comme des spécialistes de l’Afrique. Ils parcourent les studios TV, accompagnés de leur petit singe, racontant leur voyage de noce plus qu’insolite pour l’époque.

On commence à leur amener des animaux exotiques dont les gens veulent se débarrasser ou d’autres trouvés. Ils décident de créer un zoo ambulant pour sensibiliser la population à la cause animale et à la bêtise humaine d’exporter des animaux. Ils font le tour des États-Unis. C’est Penny qui se charge de l’éducation de leurs 2 enfants. Ils emploient des miséreux à chaque étape. C’est l’un d’eux qui va mettre fin à cette aventure en mettant le feu au convoi. Quasiment tout brûle (dont de nombreux animaux).

Mais, comme d’habitude, ils rebondissent : ils se lancent dans la restauration ambulante. Ils appellent leur nouveau business « Outback Jack » et repartent faire de tour des États-Unis pour proposer leur nourriture lors de concerts, de festivals, de manifestations de ballons…

L’activité des festivals étant saisonnière, ils s’occupent pendant l’hiver américain en créant une compagnie de promenades en bateau avec plongée sous-marine, en Australie.

Puis, il leur est – enfin – venu l’envie de se poser. Ils jettent leur dévolu sur le Costa Rica pour ses plages de rêve et ses facilités administratives. Ils s’installent tout d’abord sur la côte Pacifique et créent « Outback Jack’s beach bar N grill », un restaurant où ils servent de la nourriture australienne  dans un décor très bariolé, coloré, plein d’humour, à l’image des propriétaires.

Au bout de 4 ans, ils doivent partir de cet endroit car le propriétaire du terrain a décidé de tripler le loyer. Ils déménagent pour la côté caraïbe à l’opposé du pays et s’établissent à Puerto Viejo de Talamenca, une bourgade tranquille en bord de mer, ambiance rasta. Ils réouvrent leur restaurant avec le même concept et le même esprit dans la déco : des citations drôles peintes sur des planches de toutes les couleurs, un stock de milliers de lunettes achetés à un ancien opticien, des saxos récupérés à la Nouvelle-Orléans après la tempête Caterina, les poulets en plastiques, des antiquités en tous genres…

Jack a atteint 70 ans. Penny a lutté contre un cancer. Après 3 ans dans cet endroit de rêve, ils souhaitent prendre leur retraite. D’ailleurs, Jack a commencé à écrire le 1er livre de sa trilogie sur sa vie. Ils veulent vendre le restaurant mais pas de façon ordinaire. C’est pourquoi ils ont fait appel à moi et à mon chéri…mais ça s’est raconté dans un autre article à venir.

Aujourd’hui, ils gèrent encore leur restaurant et même s’ils n’ont pas réussi à le vendre, qu’à cela ne tienne, ils l’ont agrandi en ajoutant un bar « Mean Jean Rum N Tequila ». Vous pouvez les suivre sur :

https://www.facebook.com/Outback-Jacks-Australian-Beach-Bar-Grill-115557111861561/

Si vous passez par Puerto Viejo, dites-leur bonjour de ma part !

Et vous, connaissez-vous des gens à la vie incroyables, pleine de rebondissement, qui vous inspirent tel que Outback Jack et Penny ?

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée