... j’ai vécu à Caen

Vous voulez découvrir des lieux sympas à Caen qui changent un peu de ceux indiqués partout ? J’ai d’abord dans cette ville vécu par intermittence, y étant arrivée à 17 ans pour vivre en internat les jours de semaine. Puis, j’y suis restée à plein temps pendant presque 20 ans (hormis une année passée aux Etats-Unis). Je connais donc plutôt bien la ville et je vous propose ici quelques pistes…

Ce que j’aime à Caen, c’est que c’est assez grand pour rencontrer de nouvelles personnes mais aussi assez petit pour tomber sur les gens que l’on connait.

La vue depuis le château de Caen avec l’église Saint Pierre et la maison des Quatrans en colombages

Caen a été détruite à presque 70 % à la fin de la Seconde guerre mondiale, d’où les larges avenues dans le centre. Mais il reste de beaux bâtiments comme le château, les maisons à colombages dans le quartier du Vaugueux (et dire qu’avant toute la ville ressemblait à ça !), l’Abbaye aux Hommes où est enterré Guillaume Le Conquérant et l’Abbaye aux Dames fondée par sa femme Mathilde. Je ne vais pas rentrer dans les détails d’une visite touristique ici car beaucoup d’autres l’ont déjà fait comme cet article ou celui-ci.

Le château de Caen, un des plus grands d’Europe

En moyenne les visiteurs restent à Caen une demi-journée, voire une journée s’ils vont au musée du Mémorial de Caen. Le centre-ville se parcourt très bien à pied et tous les centres d’intérêt cités ci-dessus sont proches les uns des autres.

Nostalgie :

Ces derniers mois, tous mes lieux favoris ont changé. J’ai rencontré mon chéri au Vertigo, une petite taverne dans la rue Ecuyère, juste un long couloir en pierre de Caen. Aujourd’hui, l’endroit a doublé de taille.

Ensuite, on allait au Béabar en bas du Gallion près de la fac. C’était à mi-distance entre nos 2 logements et surtout c’était un ami qui venait de l’acheter. J’avais participé à la peinture de l’intérieur, de l’enseigne et d’une citation dans les toilettes : « Veuillez laisser l’Etat dans les toilettes où vous l’avez trouvé. » Après 7 ans de dur labeur, notre pote a revendu et aujourd’hui, ça a changé de nom, de tarifs et d’ambiance…

Notre resto préféré était le Tim Sam. Son chef et propriétaire, qui avait fui les Khmers rouges, cuisinait de délicieux plats laotiens. On y allait régulièrement. On y avait même fait notre repas pour fêter notre Pacs avec les amis et la famille. Aujourd’hui, il a fermé.

J’avoue que cela me rend un peu nostalgique. Ça me fait bizarre de voir ces lieux où j’ai passé de bons moments fermés. La ville évolue sans moi…

La vue depuis mon ancien appartement

Les lieux sympas qui existent toujours :

Mémoranda, une librairie surchargée de livres d’occasion. Elle se situe en haut de la rue Froide. Petite parenthèse sur le nom de cette rue : oui, comme elle est étroite, il n’y a pas de soleil et le vent s’y engouffre donc il y fait frais mais l’origine du nom est bien plus cruelle : la légende raconte que que Guillaume Le Conquérant à cheval y aurait traînée Mathilde attachée par les cheveux pour refroidir ses ardeurs envers d’autres prétendants. Pour en revenir à notre librairie, on peut non seulement y dénicher des livres dans tous les domaines mais en plus y manger de supers bons gâteaux faits maison dans un cadre chaleureux à écouter les pages se tourner et le plancher qui craque.

– le Dolly’s pour prendre un cheese cake et un thé au goûter ou manger anglais dans une déco faite de bric et de broc. Astuce : aller plutôt dans la partie plus ancienne (avant que le resto s’agrandisse) avec les canapés en cuir que la salle avec les tables basses et les chaises peu confortables.

– le Bouchon du Vaugueux pour se faire plaisir. C’est le resto où on va pour fêter une occasion spéciale et vraiment bien manger. Mieux vaut réserver à l’avance.

– le Mian Mian pour manger pas cher. L’accueil est très sympa et la nourriture asiatique de bonne qualité.

– les magasins dans la rue froide qui ne font pas partie de ces grandes chaines que l’on retrouve partout. Pour les fans de BD, je conseille La Cour des Miracles avec les services d’un vrai libraire.

– le P’tit Lieu, une petite salle d’expos qui propose plein d’animations sympas.

– le jardin des plantes, la vallée des jardins à côté ou la colline aux oiseaux pour s’y promener. Ce dernier parc a été construit sur une ancienne décharge. La transformation en espace vert a été très réussie. Ce sont les lieux de balade du dimanche…

La vallée des jardins sous la neige

– les marchés : il y en a un par jour. Le plus important se déroule le dimanche sur le port. On y trouve de tout dont plein de bonnes choses à manger et même du tissu. Je conseille aussi celui du vendredi matin sur les fossés Saint Julien.

– les théâtres : j’apprécie particulièrement les programmations de La Renaissance à Mondeville et du Sablier (réunion de l’espace Jean Vilar à Ifs et du Créam) spécialisés en théâtre d’objets et marionnettes.

Si vous êtes intéressés pour découvrir la ville de façon insolite, pourquoi ne pas faire une chasse au trésor ? C’est un copain qui a crée les différents parcours et organise ça. C’est génial ! On voit la ville autrement.

Voilà pour mes petits tuyaux sur Caen. Si vous avez des questions ou d’autres bons plans, n’hésitez pas !

Crédits photos panoramiques : Yann Karadec et Korova Normandie

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Espace de discussion

Un couple en vadrouille

Je comprends pourquoi tu es nostalgique de cette ville ! Ça doit être génial d’y vivre car il y a tellement de choses à faire, à voir et à déguster. On a adoré y passer un week end. Merci pour ce partage 🙂

Répondre

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée