... j’ai visité l’île de Vancouver

Vous préparez un voyage à l’ouest du Canada ? Vous voulez des idées de visites et de randonnées ? Ou vous souhaitez tout simplement vous évader en lisant ce carnet de voyage ? Je vous propose le récit de 18 jours passés en Colombie Britannique. Je vous ai déjà guidé dans Vancouver dans cet article. Voici maintenant la suite avec la visite de l’île de Vancouver.

Jour 5 : entre Tsawwassen et autour de Victoria :

On récupère la voiture de location, la plus petite possible et automatique car il n’y a pas le choix. On roule pendant une heure pour prendre le ferry à Tsawwassen. La traversée dure une heure également. Une fois arrivés, on se promène sur la plage rocheuse d’Oak bay. On va voir la jolie pointe de Kitty islet.

Ensuite, on se gare à Clover point park. De là, on marche jusqu’au Beacon hill park. On dîne juste à côté dans le bas de Cook street. Le coin ressemble à un petit village avec plusieurs magasins et restaurants.

Jour 6 : Victoria :

On passe dans Chinatown. Le quartier est petit mais sympathique par rapport à celui de Vancouver. Puis, on marche jusqu’à Olde town. Il y a plein de restos et de boutiques bobos. On fait la visite gratuite du parlement. Elle dure 45 minutes. Il suffit d’arriver un peu avant l’heure de visite souhaitée et de demander un billet pour réserver sa place, le nombre de visiteurs étant limité.

On marche vers le sud ouest pour voir Fisherman dawrf. C’est un village de maisons flottantes colorées avec un magasin de souvenirs et une food court. L’endroit est mignon et les terrasses sont agréables au coucher du soleil. On aurait pu aller voir l’Ogden point breakwater wall, un quai de 850m construit entre 1914 et 1916. Une fresque décore le mur en béton. Elle représente le pont entre les premières nations et le monde d’aujourd’hui. Mais nous en avions assez vu. Comme notre logement était au nord de Victoria, on remonte par les eaux en bateau-taxi. Pour 6 $, il vous dépose tout le long de la côté. C’est très pratique.

Bateau-taxi à Victoria

Jour 7 : en route vers Parksville :

On fait une marche  pendant une bonne heure dans le Mount Wells Regional park. Ça grimpe pas mal. En haut, on a droit à une belle vue panoramique sur Victoria et ses alentours. Malheureusement, le plaisir a été un peu gâché à cause du bruit provenant d’un chantier de construction pas loin.

On prend la route vers Duncan, la ville aux 80 totems amérindiens. On suit les traces de pas peintes au sol qui permettent d’en faire le tour. La plupart des totems ont été sculptés entre 1980 et 2000. Les panneaux explicatifs sont clairs. Mais j’avoue qu’on ne les a pas tous lus car ils racontent un peu la même chose.

Puis on a continué vers les fresques murales de Chemainus, où il y a le même principe de tour de la ville avec des traces à suivre. Mais elles sont presque effacées. On a pas trouvé les fresques impressionnantes. Elles sont toutes peintes dans le même style sans originalité. Vous pouvez passer votre chemin sans regret si vous êtes pressés. Nous passons la nuit à Parksville.

Jour 8 : en allant vers Ucluelet :

Nous faisons une marche d’un heure pour voir 2 cascades, les Englishman River Falls. C’est joli.

Puis on visite le North Island Wildlife rescue center. Pour 10 $, vous pouvez voir des rapaces et un ours non relâchables. Vous apprenez la différence entre un ours et un grizzly. Et vous vous promenez dans un parc mignon. Ce n’est pas très grand mais ça vaut le détour.

On marche ensuite une bonne demi-heure pour voir 2 autres cascades, les Little Qualicum Falls.

Ensuite, on fait une courte balade de 2 kms à Cathedral grove pour voir les Douglas firs, ces arbres géants. Le plus grand mesure 76 m et a plus de 800 ans.

On arrive à Ucluelet dans le seul logement qu’on avait eu tant de mal à trouver : une caravane. Mais elle est cachée au fond d’un jardin. Elle est sale. Les draps n’ont pas été changés. C’est une vraie déception. Dans ce cadre misérable, pour ne rien arranger, il a plus pendant quasiment tout notre séjour. Au final, nous passerons 2 nuits au lieu de 3 dans ce lieu, ce qui était déjà trop.

Le soir, on profite d’un éclaircie pour aller voir le coucher de soleil sur le Wild Pacific Trail. Plusieurs groupes de gens font des feux en se servant du bois flotté présent en masse sur la plage.

Jour 9 : Ucluelet :

Il a plu toute la nuit et ça continue toute la journée, sauf en fin de matinée. Une éclaircie nous permet de nous balader sur la Lighhouse loop (bien décrite sur ce site) et la Old cedar loop sur le Wild Pacific Trail. On entend la corne de brume au loin. Le vent souffle fort. Il fait froid et humide.

Biche et ses petits croisés sur la Lighthouse loop

On tente de se réchauffer en s’éternisant dans le restaurant jusqu’en milieu d’après-midi. On tente ensuite d’aller à l’aquarium, à l’abri de la pluie. Le principe est qu’ils attrapent des poissons du coin puis les relâchent un an après. Mais cela tient dans une salle bourrée de familles en quête d’une visite. L’entrée est à 14 $. Nous passons finalement notre chemin. On se replie sur les quelques dix magasins d’Ucluelet mais ils sont sans grand intérêt.

Une mini-éclaircie nous permet de refaire une petit tour sur une autre portion du Wild Pacific Trail. Puis, la pluie étant à nouveau au rendez-vous, on tente de trouver un café. Mais c’est un échec. Car le peu qui existent sont fermés. Ils ont des horaires bizarres, genre 17h – 20h. On se replie sur le pub où on troque le chocolat chaud pour une bière et une pina colada.

Nous sommes déçus par Ucluelet. Je m’attendais à une petite station balnéaire mignonne de l’île de Vancouver. Mais il n’y a pas de centre-ville piétonnier ou de bord de mer charmant. Il y a peu de restos et beaucoup ferment à 20h. On est dépité !

île de Vancouver

Long beach entre Tofino et Ucluelet

Jour 10 : Tofino puis vers Qualicum bay :

Il a plu toute la nuit et il pleut encore ce matin. On décide de quitter la caravane une nuit plus tôt. On ne peut pas se laver tellement la douche est petite. Et il n’y a que de l’eau brûlante ! Nous décidons de visiter Tofino mais la ville n’a que peu d’intérêt. Le peu de commerces est étalé et donc pas très agréable à faire à pied. Le temps se lève enfin. On en profite pour faire la petite marche à Tonquin park (gratuite, ce qui nous arrange car on n’a pas acheté le pass vu la météo).

Tonquin Beach et son eau ferrugineuse

On reprend la route jusqu’à Cathedral Grove. Cette fois-ci, on marche de l’autre côté de la route. Comme les arbres y sont moins spectaculaires, il y a moins de monde. On passe la nuit à Qualicum Bay dans un Airbnb trouvé le matin même.

Jour 11 : fin du séjour sur l’île de Vancouver et retour sur le continent :

La journée commence avec une petite marche d’une bonne demi-heure à Moorecroft Regional Park puis une autre d’une heure à Notch Hill avec une montée jusqu’à 240m d’altitude. De là-haut, on a une vue sur le bras de mer. C’est une propriété privée où il est autorisé de se promener.

Notre séjour sur l’île de Vancouver se termine. Nous prenons le ferry à Horseshoe Bay. On profite du soleil à notre arrivée pour le balader dans le downtown de Squamish. En gros, c’est une rue commerçante sans intérêt, hormis une terrasse sympa avec vue sur la montagne du Chief où on s’installe pour dîner.

Bilan sur l’île de Vancouver :

En résumé, j’ai bien aimé visiter Victoria. Je n’ai vraiment pas accroché entre Ucluelet et Tofino. Certes, la pluie et mes conditions de logements n’ont pas aidé. Mais, même en les imaginant sous le soleil, il n’y a pas le charme que j’espérais. Si vous avez plus de chance que nous, il y a plein de petites randos, indiquées sur ce site, entre Ucluelet et Tofino.

Nous avons fait le choix de ne pas faire de sortie en mer pour observer les baleines à cause de la météo et du tarif. Mais si cela vous tente, je vous conseille de lire cet article de Joh et Max.

La suite et fin du voyage sera dans un prochain article.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Espace de discussion

CathyRose

Je n’ai pas l’intention d’aller là-bas, mais il est certain qu’en voyant les photos ça donne envie !
Belle soirée
Cathy

Répondre
sylvie

Magnifique reportage qui donne envie de partir.
Merci pour le partage.

Répondre
lylytop

et bien voilà une belle aventure, sous la pluie le manque de réconfort car fermeture des lieux ou peu avoir chocolat et café, mais quelle magnifique rencontre avec la biche et les faons, oui belle balade malgré quelques déceptions
bises amicales
lyly

Répondre
Fanny

On croise assez facilement des biches dans ce coin. Mais on a juste eu une fois la grande chance de voir les petits. C’était trop mignon !
Merci pour vos commentaires

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.