... j’ai rencontré un voleur de pierres précieuses

Pendant tout un été,  j’ai travaillé dans le plus grand magasin de souvenirs du Grand Canyon aux États-Unis. Je vous raconte plus en détails cette aventure dans cet article.

Dans ce magasin, le Bright Angel Lodge Gift Shop, on vendait de tout : des T-shirts, des bijoux en argent avec des turquoises parfois ou à l’effigie de Kokopelli, des posters, des muffins (très appréciés des biches) , des bonbons au piment et au cactus, des dream catchers, des magnets, une pierre pour garder les cookies mous, des poteries Navajo, des verres à shot, des araignées et des insectes en peluche, des serpents en bois, des CDs de musique indienne qu’on ne supportait plus à force de les entendre en boucle, des livres… Le best seller était « Over the Edge: Death in Grand Canyon » qui raconte les 550 morts survenues dans le parc national depuis sa première exploration par Powell en 1869. Parmi les différentes rubriques, on trouve les suicides, les noyades dans le Colorado, les meurtres ou bien encore les chutes en passant par la collision d’hélicoptères… Réjouissant comme livre de chevet ! Il y avait aussi une machine qui écrasait les pennies pour y imprimer une image du Grand Canyon.

Tous les jours, à 14h, un groupe d’asiatiques débarquait grâce au train qui s’arrête en face du magasin. Et là, une vague humaine déferlait sur le magasin. Tous les T-shirts étaient dépliés, les objets volaient très rapidement  vers la caisse, il fallait être efficace. Ce qui leur plaisait le plus, c’était un petit présentoir avec des « pierres précieuses » de différentes couleurs, en vrac, dont ils pouvaient remplir des petits sachets.

C’est ce produit qui a particulièrement plu à un visiteur insolite. Je ne peux pas parler de « client » car même s’il est venu plusieurs jours de suite se servir dans le magasin, il n’a jamais payé ! Ce voleur, c’était un écureuil qui de remplissait les bas-joues de pierres précieuses !

La première fois que mes collègues et moi l’avons vu dans le magasin, nous avons été intrigués. Que venait-il faire par ici ? Nous avions déjà eu un soir la visite d’une moufette*, une sorte de putois. Il avait fallu la sortir du magasin sans l’effrayer pour qu’elle ne laisse pas son odeur horrible. Nous avions déjà l’habitude de voir des chipmunks ou tamias, une sorte de petit écureuil, venir croquer les doigts des enfants qui mangeaient des glaces achetées dans la boutique d’à côté. L’enfant hurlait, la glace tombait et le chipmunk la mangeait ! Une méthode très étudiée à en voir leur surpoids… Mais pour en revenir à notre voleur, nous avons finalement découvert qu’ils prenaient les pierres pour les emmener sur une étagère haute de la réserve et y construire…son nid ! Il avait des goûts de luxe ! En tout cas, il nous a bien fait rire !

*La moufette ou sconce est noire et blanche. Le putois est marron. Il parait qu’en cas de projections malodorantes, il faut prendre un bain de jus de tomate pour enlever l’odeur…

Grand Canyon

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.