... j’ai voulu importer ma voiture française en Angleterre

Vous vous installez en Angleterre plus de 6 mois ? Vous vous y expatriez avec votre voiture française que vous souhaitez garder ? Peut-être avez-vous déjà cherché des infos sur l’import d’une voiture française en Angleterre. Et vous avez vu que c’est compliqué… J’en suis passée par là. Je vous explique mon chemin du combattant pour tenter d’avoir des infos et prendre une décision.

Puis-je garder ma voiture française ou dois-je la revendre en France et en racheter une anglaise ?

Après mûre réflexion et 10 ans de vie commune, j’ai dû prendre à regret la décision de vendre ma voiture lors de mon prochain retour en France. Snif ! Mais pourquoi ? Pour la garder, les démarches (prévoyez de l’aspirine si vous lisez ça) auraient été extrêmement lourdes au point que tu te demandes s’ils en font pas exprès pour te dissuader.

Au delà de 6 mois en Angleterre, il aurait d’abord fallu la transformer au niveau des phares avant pour qu’ils éclairent dans l’autre sens, du phare anti-brouillard à changer de côté et du compteur de vitesse à mettre en miles de façon permanente (plus de £1000 de frais). Ensuite, il faut un contrôle technique (MOT), de la paperasse et trouver une assurance qui accepte le volant à gauche. Comme c’est considéré comme dangereux, les compagnies qui veulent bien de ta voiture te le font payer très cher.

C’est très compliqué de trouver des infos sur l’import d’une voiture française en Angleterre et encore plus d’avoir des devis d’assurance. Je n’en ai trouvé qu’une de compétente, qui accepte les voitures françaises, prend en compte votre bonus et propose l’assurance temporaire entre les 2 immatriculations (une autre subtilité administrative qui coûte la modique somme d’environ £350). Gary, qui travaille à Keith Michaels, a donc eu la gentillesse de m’informer que pour ma Modus de 14 ans et plus de 200 000 kms, avec un bonus de 10 ans, ça m’aurait couté £900 pour la première année, puis entre £650 à 750 par an si mon chéri et moi avions demandé un permis anglais.

Si vous restez dans l’illégalité, vous ne recevez pas les PV puisque vous n’êtes pas enregistré ici. Mais votre numéro de plaque a été scanné à vos arrivée en sortant du ferry. Les amendes s’accumulent donc potentiellement pour votre numéro de plaque. Le jour où vous vous faites arrêter, votre voiture est immobilisée et conduite à la fourrière. Ensuite, il faut payer pour récupérer sa voiture, payer les PV s’il y en a et les road taxes en retard.

Si vous voulez garder votre voiture française, lisez ce témoignage ou celui de Madame Dree. Je pense que comme moi, si vous aviez encore des doutes, ils vous conforteront dans le choix que c’est mort.

Vous pouvez dire au revoir à votre voiture.

Pour acheter une voiture anglaise, lisez l’article d’Evil from paradize. Selon les assureurs, il peut être avantageux de prendre un permis d’anglais. Mais pour cela, il faut payer £43 et renoncer à votre permis français. Vous devez l’envoyer par la poste (pas de photocopie !). C’est pas du tout risqué, non !!! Et en plus vous conduisez pendant 3 semaines sans permis, le temps de recevoir la version anglaise. Y’a pas un soucis administratif ?! Donc, pour l’instant, je réfléchis encore… Et en fait, j’ai encore un peu de temps pour me décider car seuls les résidents peuvent faire cette démarche. Il faut être a Royaume-Uni depuis au moins 185 jours.

J’espère vous avoir un peu éclairé dans les dédales administratifs de l’import d’une voiture française en Angleterre. Désolée si comme moi, vous teniez vraiment à votre voiture. Si vous avez des infos complémentaires, une assurance à conseiller ou si vous avez choisi le permis anglais, merci de mettre un commentaire.

Crédit photos : IISG, Jamie, hjl et Luc pour l’image mise en avant

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Espace de discussion

Chrissand

Quelle galère pour ces démarches. Et dans l’autre sens quand un anglais importe sa voiture est ce aussi compliqué du côté français?
En tout cas, ça ne vaut vraiment pas le coup .

Répondre
Fanny

J’avoue que je n’ai absolument aucune idée du fonctionnement dans l’autre sens. Mais je connais des anglais qui vivent en France avec leur voiture anglaise depuis un moment. Et ils savent qu’ils sont dans l’illégalité mais ne font rien. Donc j’imagine que cela ne doit pas être simple non plus…

sabine cohen

C’est assez compliqué, mais bon de toute façon, Je me verrais pas conduire en sens inverse…

Répondre
Ophélie G.

Renoncer à son permis français, pas anglais ! 😉
Quelle aventure quand même ! Merci d’avoir partagé ton expérience ! xx

Répondre
Fanny

Ah, oui, merci. Je corrige tout de suite.

Elia

On avait aussi étudier la question, et on en est arrivé à la même conclusion, c’est bien plus simple de vendre sa voiture !

Répondre
Fanny

C’est triste d’en arriver là, surtout que je n’avais pas de soucis à conduire avec le volant de l’autre côté. Mais y’a pas trop le choix…

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.