... j’ai visité Porto

Il y a quelques années, j’avais fait un tour rapide du Portugal. C’était en janvier, il avait beaucoup plu. Au bord de la mer, c’était la tempête et le cimetière des parapluies. Mais j’en garde un bon souvenir avec des gens accueillants, un pays tranquille aux charmes diversifiés et facilement accessibles.

Donc, me voici de retour dans ce beau pays avec mon chéri, cette fois-ci juste pour visiter le nord. On commence par 3 jours à Porto puis on passera une semaine près de la frontière espagnole, à Monçao plus précisément. On aurait préféré se loger vers Braga qui était plus centrale. Oui mais voilà, on n’a su qu’une dizaine de jours à l’avance qu’on pouvait partir. Le temps de choisir une destination et d’acheter des billets d’avion, la plupart des logements étaient déjà complets. Donc on a beaucoup cherché et on a fini par trouver 2 endroits à des prix très raisonnables sans déco kitsch.

En survolant le pays, on voit une sorte de grisaille dans le ciel bleu : on se demande si c’est de la brume de chaleur ou de la pollution. Mais un peu plus tard, on voit les incendies avec la fumée qui se propage. On en verra plusieurs au cours de notre séjour.

En descendant de l’avion, quel plaisir de sentir la chaleur. On est début octobre et il fait autour de 30 C°. Des plans de la ville sont distribués gratuitement dans l’aéroport. C’est pratique. On se dirige vers le métro qui est 3 fois moins cher qu’à Paris pour rejoindre notre logement au nord du centre ville.

Jour 1 : C’est dimanche. Pas mal de musées et de magasins sont fermés. On garde donc le centre-ville pour plus tard. On achète un pass journée pour les transports et on part à la visite du musée d’art moderne de la fondation Serralves. C’est 10 € pour le musée et le jardin ou 5 € pour seulement le jardin. N’adhérant définitivement pas à l’art moderne, je conseille la 2nde option car le jardin est agréable, avec quelques œuvres dedans et on peut y visiter une villa art déco étonnamment vide.

Puis, on se balade le long des plages et du Douro. Ce n’est pas une promenade transcendante. On tente de prendre un bus pour se rapprocher du centre  mais on attend un bon moment car il y en a peu et ils sont bondés.

Jour 2 : On commence par la gare de Sao Bento et son hall décoré d’azulejos.

Puis on se dirige vers le marché Bolhao. Des travaux y sont prévus et c’est tant mieux car à l’heure actuelle le lieu est défraîchi et il n’y a quasiment que des touristes qui le fréquentent.

On se promène dans la rue piétonne Catarina. On s’offre une pause détente chez le coiffeur et barbier. Cela ne nous est pas arrivé depuis un bon moment. C’est bien agréable car on a le salon pour nous tous seuls.

On traverse le pont Luis I avec le coucher de soleil pour tenter de visiter une cave sur l’autre rive du Douro mais on arrive trop tard. Ça ferme à 18h. On remonte donc vers notre appart, après un resto portugais aux doses énormes.

Jour 3 : On visite le centre-ville avec pas mal de petits magasins originaux qui vendent de l’artisanat. Il y a de très belles épiceries, pas mal d’objets en liège, un lieu qui ne sert que des céréales ou encore un magasin de bonbons qui les présente comme si c’était des médicaments…

On se promène dans ce qui est censé être le quartier des arts mais on ne voit que du street art avec beaucoup de graffiti et de collages.

Tous les compteurs à gaz ont été décorés à Porto par différents artistes.

On marche jusqu’au palais de cristal qui est en fait un gymnase qu’on dirait sorti de l’ère soviétique. Le jardin autour est agréable avec une belle vue.

On se dirige vers la librairie Lello (4 € à déduire d’un livre), reconnue comme étant l’une des plus belles librairies au monde. C’est beau mais peut-être un peu cher vu la surface et le stuc qui fait croire que le décor est en bois alors qu’il ne l’est pas.

On visite ensuite le musée de la photographie (gratuit) qui se situe dans une ancienne prison. Dedans, ce sont des expos temporaires sur des thèmes pas très joyeux. Il y a aussi au dernier étage une expo sur les appareils photos, jolie mais qui manque d’explication.

On revoit le coucher de soleil le long du Douro depuis l’autre rive cette fois.

Et c’est la fin de notre escapade à Porto qui nous a beaucoup plu. Mais on ne rentre pas encore en France. Il nous reste une semaine à passer dans le nord du Portugal.

Alors, une petite excursion à Porto, ça vous tente ?

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à ma newsletter

Espace de discussion

tania

souvenirs souvenirs c t bien agréable
Brage me tente bien

Répondre
Fanny

Merci Tania pour ton commentaire. Je crois que tu veux parler de Braga. C’est vrai que ça à l’air sympa comme ville à visiter. Mais on n’a pas réussi à trouver de logement proche. Ce sera pour une prochaine fois…

Merci de laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir !

Votre adresse email ne sera pas publiée